Page de Garde - Les Superhéros Oubliés

Aller au contenu

Menu principal :

Page de Garde

Chez Marvel > Cyberman (Deathlok)
Aprés Robotman (Cliff Steele)de la patrouille Z (Doom Patrol) (1963) et avant Cyborg (Victor Stone) des Teen Titans (1980) , il y eu un personnage cyborg nommé Cyberman en Français (Deathlok en Anglais) , et bien avant le film Robocop au cinema (1987) .
C'est un super-héros appartenant à l'univers de Marvel Comics. C'est un cyborg dont l'identité humaine a été incarnée successivement par plusieurs personnes. Le premier (Luther Manning) a été créé par Rich Buckler et Doug Moench en 1974 dans Astonishing Tales numéro 25 (publié en France dans Frankenstein numéro 9 et suivant).
Le suivant (John Kelly) est apparu dans Marvel Comics Presents numéro 62.
le troisième (Michael Collins) dans la mini-série Deathlok en 1990.
le quatrième (Jack Truman) en 1999.
et le dernier en date (Mike Peterson) est apparu dans la série télévisée Marvel : Les Agents du SHIELD

Pour ce personnage je me polarise exclusivement sur le premier, donc Luther Manning car j'ai beaucoup aimé ses aventures. je les possede toutes dommage quelles soient en noir et blanc dans lles petits formats Aredit.
Sur la Terre-7484, l’Age héroïque s’acheva brutalement en 1983 quand le Commandement Nth, une branche de la Roxxon Oil Company, lança l’Opération Purge, utilisant leurs projecteurs Nth pour bannir les surhumains de la Terre dans des régions extradimensionnelles mortelles. Ayant cependant épuisé leurs projecteurs au cours de l’opération, la Roxxon tenta de conquérir les Etats-Unis par des moyens conventionnels, une tactique qui dégénéra rapidement en un gigantesque chaos et une troisième guerre mondiale, avec de mystérieuses explosion dévastant Manhattan et une douzaine d’autres villes américaines. L’armée américaine fini par reprendre le contrôle des Etats-Unis mais la CIA, ainsi que d’autres organisations ayant fait sécession, rivalisaient pour s’emparer du pouvoir.
Le colonel Luther Manning avait rejoint l’armée au cours des années 1970, quelques années avant l’Opération Purge mais, en 1985, son corps fut déchiqueté par une bombe à fragmentation lors d’exercices d’entraînements. Souhaitant préserver les connaissances et l’expérience de Luther, le supérieur de Manning, le Major Simon Ryker le choisit comme cobaye pour le Projet : Alpha-Mech quand Luther ne survécut pas à l’opération chirurgicale. Ce projet de la CIA, dirigé par Simon Ryker et son frère Harlan, devait concevoir une armée de cyborgs capables de servir de super-soldats. Cependant, chacun des deux frères Ryker avait en fait ses propres projets, ce qui les amena à rompre avec la CIA. Simon Ryker souhaitait utiliser les cyborgs pour la domination mondiale alors que Harlan Ryker considérait les cyborgs comme une forme parfaite et souhaitait bâtir une armée d’Homo Ascendant afin de remplacer toute l’humanité par des cyborgs. Après cinq années passées en stase, le corps de Luther fut ranimé sous la forme du cyborg Deathlok, son cerveau, son système nerveux et ses tissus encore vivant transplantés dans un corps synthétique. Il fut baptisé ainsi parce qu’il était piégé (lock) dans un état proche de la mort. Harlan Ryker supervisa la construction de Deathlok mais abandonna bientôt le Projet pour se consacrer à ses propres plans, se transformant en un autre cyborg, Hellinger, continuant à concevoir des guerriers Alpha-Mech. L’entraînement et les premières missions de Deathlok se déroulèrent sans écueil mais le cyborg commença à rêver de son humanité perdue, et, enfin, à se rebeller contre sa programmation alors que ses souvenirs humains revenaient peu à peu. Echappant au contrôle de Ryker, Deathlok affronta Simon Ryker et le premier Loup-Guerrier ; il apprit alors qu’il était légalement décédé et que son épouse, Janice Manning, avait épousé en secondes noces son vieil ami Mike Travers et qu’ils élevaient ensembles son fils. Désespéré mais incapable de se suicider à cause de l’ordinateur implanté dans son cerveau, Deathlok se consacra alors à la destruction de son ancien maître. Ayant été lui-même transformé en un cyborg par Harlan Ryker après avoir subi des blessures au cours de l’Age Héroïque lors d’une altercation avec le Dr Fatalis de cette réalité, Simon Ryker cherchait à fusionner son esprit avec l’Omni-Ordinateur qui supervisait la ville, devenant la puissante entité du cyberespace appelé la Machine Salvatrice. Cependant, Deathlok le contraignit, avec l’aide de la CIA, à sortir de l’Omni-Ordinateur, laissant Simon Ryker en catatonie, la conséquence des rapides changements qu’il avait subi. La CIA tenta de restaurer Deathlok à la vie en transférant son esprit dans un clone intact de Luther Manning mais ne réussit qu’à créer une réplique de ses souvenirs dans ce corps, laissant Deathlok virtuellement inchangé.


 

Rechercher
Copyright 2016. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu